25
Aug

La réalité augmentée: un nouvel atout pour les points de vente et les magasins en ligne ?

Dès ses débuts la réalité augmenté à suscité beaucoup d’espoirs. Même si pendant un temps les applications manquaient et l’expérience utilisateur n’était pas encore optimale. Toutefois des expériences telles que le Virtual Mirror de Rayban, ont marqué un tournant dans les expériences immersives. Quelque années plus tard, les progrès effectués sur les capteurs vidéo, les “devices” et l’apparition de solutions de réalité augmenté avancées ont permis de démultiplier les applications et de les démocratiser auprès des consommateurs. De l’animation interactive en magasin  à l’extension de gamme jusqu’à la socialisation du point de vente et de meilleurs insights client, la réalité augmenté pourrait devenir un partenaire idéal du magasin connecté.

  1. Quelques exemples d’applications
  2. La atouts des expériences augmentées dans le parcours client
  3. Aperçu des acteurs et des technologies

Quelques exemples d’applications

La cabine d’essayage virtuelle
La cabine d’essayage virtuelle est sans doute l’une des applications les plus en vogue du moment. Déjà expérimentée par plusieurs marques elle offre de nouvelles opportunités que ce soit pour un expérience web plus immersive et personnalisée que pour faire de l’extension de gamme tout en optimisant l’espace de stockage. Prochainement un article sera dédié aux cabines d’essayage virtuelles, leurs utilisations, les expérimentations et les acteurs du marché. Ci dessous l’exemple de Fitnect, qui propose une cabine d’essayage intéressante avec une modélisation 3D dynamique. Vous pouvez l’essayer chez vous en téléchargeant l’application depuis leur site internet. Nous retrouvons également dans cette catégorie Fitting Box éditeur de la solution utilisée pour l’expérience Ray Ban.


Personalisation de masse et conception sur-mesure
Une opportunité encore peu exploitée des possibilités offertes par les nouveaux capteurs comme Kinect, associés à la réalité augmentée est la personnalisation de masse et la possibilité de proposer des produits réalisé quasiment sur mesure.La société Styku imagine déjà ce genre d’usage à travers cette expérience.


Exploration de catalogue: IKEA – Catalogue client 2014
Dans la lignée de l’essayage virtuel, on retrouve de plus en plus d’expériences liées à la décoration et l’ameublement d’intérieur. La possibilité de pouvoir se projeter dans un environnement réel aide les clients dans leurs choix et leur appréhension des produits de la marque.


Vitrines interactives et accès virtuel au magasin à tout moment


Publicité interactive

 

Les atouts des expériences augmentées dans le parcours client

Bien mise en oeuvre, la réalité augmentée peut apporter un expérience très immersive, voire naturelle dans certains cas, qui offre une passerelle idéale entre le réel et le digital. C’est un excellent outil pour mettre en oeuvre des stratégies cross-canal (ex le succès d’Ibutterfly en Asie). L’expérience, pensée comme un élément essentiel du parcours client, apporte à la marque un nouveau contact avec ses clients et de meilleurs insights sous plusieurs angles :

Favoriser le web to store et la préférence de l’enseigne grâce à l’aide à la décision
Bien que les achats en magasins restent largement majoritaires ils sont en forte baisse. La crise économique a été un des vecteurs de cette baisse, mais un des ennemis potentiellement plus pérenne de la vente en magasin est le Showrooming. D’après l’observatoire du Ropo 2013 nous pouvons relever deux faits

  1. “près de 90% des consommateurs qui visitent une enseigne sans rien y acheter visitent un site de pure player d’e-commerce”
  2. “Près de 43% des visiteurs d’un site web d’enseigne achètent dans cette enseigne dans les trois mois, mais uniquement 7% le feront en ligne, 36% le faisant en magasin.”

La question qui se pose est d’une part comment capter cette partie de l’audience qui explore les catalogues produits sans acheter, et comment améliorer le taux de conversion quel que soit le canal ?

Face aux pure players qui répondent bien à des besoins de richesse de catalogue, l’attractivité des prix et offrent une expérience client moderne,   les réseaux physique ont des atouts et l’opportunité de mettre à profit une synergie forte entre le digital et le réel grâce à : l’instantanéité de l’achat, du conseil en point de vente et la possibilité de voir le produit. L’étude Smart Shopping nous confirme ainsi que “50% des Français aiment recevoir des conseils quand ils font du shopping en magasin.”

La réalité augmentée apporte un moyen moderne et innovant de mélanger numérique et réel qui peut répondre à ce besoin par une expérience plus immersive et intuitive. L’expérience de test virtuel en conditions réelles lève en partie le frein de ne pouvoir toucher, voir et tester le produit en vrai et sert d’outil d’aide à la prise de décision et d’achat. En offrant des telle expériences, la marque répond à une question anticipative du consommateur: “Si j’en avais besoin, est-ce que cela me conviendrait ?”. En magasin, c’un moyen supplémentaire d’assister le client dans son parcours qui peut générer de la proximité entre un conseiller et lui client grâce à de nouveaux points de discussion: La possibilité au client de revenir avec des simulation dans son environement, des mesures, etc…

L’exemple de la réalité augmenté pour un service d’aide à la décision :




La socialisation de l’expérience client
D’après l’observatoire Cetelem 2013, “26% des Européens pensent que les réseaux sociaux seront les plus influents dans les avis que consulteront les consommateurs avant d’acheter”. Socialiser l’expérience client c’est donc participer aux nouveaux modes décisionnels des consommateurs. Leur donner la possibilité de savoir ce que d’autres en pensent (cf l’expérience C&A), et de demander l’avis de leurs proches sont deux axes pour tirer profit de cette tendance.


Plus d’insights client

L’utilisation de la réalité pour apporter plus de services de marque permet d’acquérir de nouvelles données sur les consommateurs. Au de là de leur utilisation du service, il est possible de savoir comment, quand et où ils l’utilisent, mais aussi ce qu’ils en font : quels sont les produits les plus regardé, taux de conversation sur les clients fidélisés, etc… Une mine d’information précieuse pour modérer son parcours client, adapter ses stratégies marketing et commerciales.

 

Quelques acteurs et technologies du marché:

Les SDK les plus utilisés :

Retrouvez ici un tableau de comparaison de plus de 50 Frameworks/SDKs de réalité augmentée

 

 

Comments ( 0 )